TEXT

TEXT       WORKS       BIO

At large in art I remember mainly John Cage and François Morellet. Plus, there was a fashion for using pseudo « randomness » in artistic practices, a pretty simple method of simulated casualty, that never interested me. As for me, at the same time I launched sequence of events (luminous and sound) with strict timings, that had nothing to do with this casualty. Thanks to Cage and Morellet, this parallelism of several independent layers helped me through complexity to exceed my own mastery.
It was only later, in 2003 with the Bichromes RVB, that I focused precisely on coincidence, but asking: what this really is? In physics, in mathematics?
I concluded that coincidence became a physico-mathematical referent as important as space or time.


Du hasard dans l’art je retiens essentiellement John Cage et François Morellet. Ensuite, on trouve un effet de mode de l’utilisation du pseudo « random » dans les dispositifs d’artistes, un recours assez facile à l’aléatoire simulé qui ne m’a jamais intéressé. De mon côté j’ai lancé en parallèle des suites d’événements (lumineux et sonores) avec des temporisations strictes qui n’ont habituellement surtout rien d’aléatoire. Suite à Cage et Morellet, ce parallélisme en plusieurs couches indépendantes m’a aidé à travers la complexité à dépasser ma propre maîtrise.
Ce n’est que par la suite, en 2003 avec les Bichromes RVB, que je me suis penché précisément sur le hasard, mais dans le sens : qu’est-ce que c’est vraiment ? En physique, en mathématiques ?
J’ai conclu que le hasard devenait un référent physico-mathématique aussi important que l’espace ou le temps.

Publicités