HOME

 

INDOORS / DANS LES MURS

 

IMPOSTOR SYNDROM

 

NADIA GUERROUI

 

Impostor Sydrom 7.jpg

EXHIBITION FROM SEPTEMBER 15 TO NOVEMBER 5, 2016

OPENING ON WEDNESDAY  SEPTEMBER 14, 2016, FROM 6.30PM

/

EXPOSITION DU 15 SEPTEMBRE AU 5 NOVEMBRE 2016

VERNISSAGE LE MERCREDI 15 SEPTEMBRE 2016 A PARTIR DE 18H30

 

Dear Charif,

I remember you many years ago, drawing and drawing on your desk at home until after months the wooden surface was almost completely covered. I was too shy to look at it, I saw it as a piece of you, something really private. I also remember your amazing pencil drawings portraits and how you used to say « Easy, you just need to really look ». I admired your spontaneity back then and I still do. What I like the most about the new « medium » you use to express yourself is the heart and the energy you put into it . Funny, how you can never be satisfied and this is maybe why you’ll probably understand any person who chose to be an artist as a career… because each time I tasted something you cooked I was amazed whilst everytime you began describing how better it should have been.

I have great memories of our late night encounters in the kitchen, when we improvised with what was left in the fridge. The emptier the fridge, the more challenging it was. You seemed to know exactly what you were doing and not at all at the same time . It’s something I still think about when I work, that perfect balance of control and fluidity.

If you would have chosen, you would have probably been a great artist.

Among all the people I know, you have the most unique insights and ideas of what the purpose or meaning of being an artist is about. It’s probably because it’s not your sphere, mostly because you have this beautifull way to stand in front of the world and base your vision on strong values. I won’t bring up one of our endless debates in this l

etter. I’ll just say that in life we are all several personnas at any given moment, depending on with whom we are talking. The version of me I prefer, the one that feels the closest to the person I want to be, is my artist-self. You know better than anyone that I love daydreaming, since we were kids. Art provided me with a space for contemplation and fragility, and it’s the only context I have found so far where this is a strenght instead of a weakness.

I hope this show would also be the chance you see my work for the first time.

I am looking forward seeing you soon,

Best,

Your little sister

/

Cher Charif,

Je me souviens, il y a longtemps, quand tu dessinais sur ton bureau à la maison… jusqu’à ce qu’après des mois la surface de bois soit devenue presque complètement recouverte. J’étais trop timide pour la regarder, je l’ai perçue comme une partie de toi, quelque chose de très intime. Je me souviens aussi de tes superbes portraits au crayon, et de l’habitude que tu avais de dire « Facile, tu as juste besoin de regarder ». J’admirais et j’admire toujours ta spontanéité. Ce que j’aime le plus avec le nouveau « médium » que tu utilise pour t’exprimer, c’est le cœur et l’énergie que tu y mets. C’est amusant que tu n’arrives jamais à être satisfait et c’est probablement pour ça que tu comprendras n’importe quelle personne qui a choisi la carrière d’artiste… parce que à chaque fois que j’ai gouté quelque chose que tu as cuisiné j’étais extasiée, pendant que toi, tu décrivais comment cela aurait dû être mieux.

L’un des autres très bons souvenirs que je garde, c’est nos rencontres tardives dans la cuisine, quand on improvisait avec ce qu’il restait dans le frigo. Plus il était vide, et plus c’était stimulant. Tu semblais savoir exactement ce que tu faisais, et à la fois pas du tout. C’est quelque chose auquel je pense quand je travaille, cette parfaite balance entre contrôle et fluidité.

Si tu l’avais choisi, tu aurais surement été un grand artiste.

Parmi toutes les personnes que je connais, tu as les plus uniques idées et réflexions à propos de ce que cela signifie et implique d’être artiste. C’est surement, parce que ce n’est pas ta sphère, mais surtout parce que tu as cette magnifique façon de te tenir face au monde et de baser ta vision sur des valeurs fortes. Je ne vais pas évoquer dans cette lettre notre débat sans fin. Je vais juste dire que dans la vie, nous sommes tous plusieurs personnages dépendamment du moment et de à qui on s’adresse. La version de moi que je préfère, celle qui est la plus proche de la personne que je veux être, c’est ma personnalité artiste. Depuis notre enfance, tu sais mieux que personne que j’aime rêvasser. J’ai trouvé dans ma pratique de l’espace pour la contemplation et la fragilité, et c’est le seul contexte que j’ai trouvé jusqu’a maintenant, où c’est une force au lieu d’être une faiblesse.

Et j’espère que cette exposition, sera aussi l’occasion que tu vois mon travail pour la première fois.

Je me réjouis de te voir bientôt,

Je t’embrasse,

Ta petite sœur

 

 

 

 


 

Follow us

-FACEBOOK-

-INSTAGRAM-

-TWITTER-