TEXT

TEXT       WORKS      BIO

Vivien Roubaud describes himself as a « general handyman »: he selects and collects discarded products, then repairs and combines them to obtain «a-productive» machines. The machines are however still alive due to the technical protocols that allowed their creation. Dysfunction is creative force here, technologies are deconstructed to become techno, media : the parts derived from refrigerators and air conditioners produce an ice sculpture ; the decomposed printer makes drawing on the floor, deconstructs page layout, and changes its repositories; the crazy electric wire dancing in space animates a bunch of neon signs….

Frantic works which find their « balance in the disaster ».

Marielle Chabal


Vivien Roubaud se définit lui-même comme un « bricoleur généraliste » : il sélectionne et prélève des produits mis au rebut, puis les répare, les combine, les hybride, de manière à obtenir des machines « a-productives », mais qui pourtant s’animent encore grâce aux protocoles techniques qui ont permis leur création. La dysfonction est ici force créative, les technologies sont déconstruites pour devenir techné, média : des pièces issues de frigidaires et de climatiseurs produisent une sculpture de glace ; une imprimante démembrée trace sur le sol, déconstruit la mise en page, change ses référentiels ; un fil électrique fou, dansant dans l’espace, anime un tas de néons d’enseignes … Des œuvres frénétiques, qui trouvent leur « équilibre dans la catastrophe ».

Marielle Chabal