TEXT

TEXT     WORKS      BIO

Props, rubbles, metal armatures, concrete are not only the termes borrowed from constructionvocabulary, but also materialswhichseem graceful in Perrine Lacroix’s artwork, even if it could serve only tobuild lures, castlesin the air. It’s by the way the title of a serie of photographs initiated in Cretein 2004 and continued in Algeria, Morocco, Spain… The artist captures carcasses of the abandoned buildings which seem to be suspended in time. These ruins from a recent past are scattered around the contemporary landscape. (…) Of no use, these empty structures are like many others left in a landscapewhere economical ravages undermine the grandiose. (…)

Through a strategy ofdisplacementand diversionof everyday objects, Perrine Lacroix evokes a state of transiention and suspension in time where wasteland becomes the metaphor of this indetermination between unfinished past and uncertain future.

Audrey Illouz, 2010


Étais, gravats, armatures métalliques, béton sont autant de termes empruntés au vocabulaire de la construction, autant de matériaux qui trouvent également grâce dans les oeuvres de Perrine Lacroix, quand bien même ils ne serviraient qu’à construire des leurres, des Châteaux en Espagne. C’est d’ailleurs le titre d’une série de photographies amorcée en Crète en 2004 et poursuivie en Algérie, au Maroc, en Espagne… L’artiste photographie des carcasses de bâtiments laissés à l’abandon et qui semblent suspendus dans le temps. Ces ruines issues d’un passé proche parsèment le paysage contemporain. (…) Dépourvues de leur fonction, ces structures vides sont autant de sculptures flanquées dans un paysage où les ravages économiques mettent à mal tout grandiose. (…)

Par une stratégie de déplacement et de détournement d’objets usuels, Perrine Lacroix évoque un état transitoire et suspendu dans le temps où les terrains vagues deviennent la métaphore de cette indétermination entre passé inachevé et avenir incertain.

Audrey Illouz, 2010

Publicités